Ce livre est un aveu, un acte de bravoure.
Doublé d’une déclaration d’amour.

L’auteure y raconte son enfance, adolescence et vie d’adulte auprès de sa maman bipolaire. Ses frasques, ses faiblesses, ses moments de joie et son passé au sein d’une famille nombreuse.

Écrire est difficile, alors écrire sur sa famille, son histoire en prenant le délicat risque de blesser ses proches est une prouesse.
L’ambiance du roman m’inspire un nuage gris, qui veut s’émanciper de sa noirceur pour découvrir le soleil et sentir pleinement ses rayons.
Sac plein d’émotions douloureuses que l’on souhaite déposer à terre et abandonner pour pouvoir se libérer et vivre pleinement.

Ce livre est un récit sur la bipolarité, une famille nombreuse qui a passé sous silence certaines choses, des événements qui reviennent en boomerang des années après….
Troubles de l’humeur, dépression et leur aléas.
Rien ne se cache, tous les non dits finissent par être révélés… tout secret finit toujours par transpirer au travers de conversations …
Des histoires de silence, de famille qui font et défont le roman.
C’est bien écrit, direct et raconté sous l’œil de la narratrice enfant puis adulte.
On ressent la thérapie de l’auteure à travers ses mots.
Le poids des secrets de famille est fort et il faut un certain courage pour écrire et publier ses lignes au grand public.

Une découverte délicate et sincère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *