❤

Le coup de cœur de l’été !  

Une femme disparaît au sein d’un refuge d’éléphants quelques heures après le meutre d’une soignante du parc.
Au premier abord, les enquêteurs pensent que la victime a été écrasée par un des éléphants.
Malheureux accident… mais rapidement, la disparition mystérieuse et brutale de la jeune femme laisse planer les soupçons sur sa culpabilité.
Le peu d’indices et moyens du commissariat finissent par clore l’affaire.
Sa fille, bébé à l’époque de la disparition, refuse d’admettre cette option et se met à sa recherche 10 ans après.

Elle s’accompagne alors d’un détective taciturne et alcoolique ainsi qu’une médium déchue.
Un trio inédit très sympathique qui porte tout le roman. 

La plume de Jodi Picoult est fabuleuse et nous nous retrouvons totalement portés au sein de ce repère d’éléphants parmi les souvenirs des narrateurs.
Le petit plus se trouve dans cette narration à 4 voix où la disparue nous raconte sa version des faits, principale absente et personnage muet de cette enquête.

Sans oublier les fascinantes descriptions et données sociologiques de l’auteure sur les héros de l’histoire: les éléphants.
Animaux chargés d’émotions, qui font preuve d’une empathie incroyable et plus forte que celle des humains.

Je vous recommande vivement ce roman dont la fin surprenante et imprévisible vous laissera sans voix !