Après de nombreux examens médicaux sans résultats concluants, Agnès découvre au détour d’un énième rdv qu’elle est porteuse d’un carcinome lobulaire infiltrant au sein droit.
Une mastectomie est immédiatement préconisée. Après une rechute, une trentaine de séances de chimiothérapie sera effectuée. 

C’est un choc. L’annonce est directe et sans équivoque. Agnès se met à écrire ses ressentis, moments de doute, de trouble mais écrit surtout sa joie et son envie de vivre.

Les mots peuvent soigner les maux, Agnès l’a bien compris.

A la lecture de ce témoignage, plusieurs choses me viennent à l’esprit.
L’incroyable énergie que le corps et le mental d’Agnès ont générée pour combattre la maladie. Ensuite les répercussions des traitements au quotidien et finalement l’importance de l’accompagnement du système médical pour le traitement de cette pathologie. 

Le témoignage est sans tabou et annoncé « sans pincette ». C’est d’ailleurs son principal attrait. 
Personne ne souhaiterait lire une version édulcorée d’une autobiographie.

J’en retire une immense leçon d’humilité d’une femme qui a souffert et a souvent traversé des épreuves seule. En dépit d’un soutien familial sans faille et présent à la grande majorité des rdv, chaque injection-opération-chimio est réalisée et vécue seule.
Une citation choisie par Agnès m’a beaucoup marquée :
« La confiance en soi est le premier des succès » Ralph Waldo Emerson.
Elle résume une des principales clés du combat d’Agnès: avoir pleinement foi en ses capacités. 

Agnès a également vu ce cancer comme un chemin initiatique. 
C’est la magie de cette réaction qui m’a émue lors de la lecture, la résilience sur cette bataille et le traitement sans jamais se résigner sur le pronostic.

Depuis la sortie du livre, une rechute a été amorcée.

Ce témoignage est rempli de bienveillance, et surtout d’expériences sur ce que nous pouvons mettre en place au quotidien pour gagner en sérénité et ne pas céder à la panique devant l’inconnu.

Plus important encore, Merci avec un grand M à Agnès de m’avoir permis de la connaitre un peu plus, sans tabou et de mettre en lumière cette joute médicale trop souvent banalisée.

One thought on “Mad’Ame est servie – AGNÈS BARRA”

Répondre à Barra Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *