Mauvaise blague : après quelques passages dans des bars, bien imbibés d’alcool et rêvant de faire vivre à leur ami, une nuit qu’il n’est pas prêt d’oublier, les 3 amis du marié enterrent Mickaël au sein d’un cercueil sous terre.

Armé d’une lampe torche, d’un magazine éro*ique, d’une bouteille de Whisky et d’un talkie-walkie comme seuls compagnons, les minutes sont longues pour Mickaël.

La blague aurait pu être courte (presque drôle) et qu’un lointain mauvais souvenir, malheureusement, peu de temps après leur départ en voiture, les 3 amis sont victimes d’un accident fulgurant.
Aucun survivant, les minutes promettent d’être longues …

Personne n’étant au courant de cette blague douteuse, personne ne sait où se trouve Mickael…

Le roman est très très bon, le suspense et l’attente bien ficelés.
Il n’y a pas de longueur et l’histoire policière est agréable. Les méthodes hors du commun du policier apporte une partie originale au récit.

En tant que bonne claustrophobe, malgré l’attrait total pour l’histoire, j’avais peur du ressenti à la lecture de celui-ci. Les chapitres centrés sur le héros sont courts, certes angoissants mais non violents.
Contrairement au style littéraire de Mo Hayder, ou j’ai dû fermer le roman tant les descriptions étaient atroces et insoutenables, ici rien de tout cela !
Les descriptions sur l’avenir de Mickaël sont lourdes de sens et peu convaincantes sur son futur mais restent très bien formulées et ne versent pas dans l’atrocité.

L’histoire est bien faite car même enfermés sous terre, nous avons envie de continuer à lire le roman.

Je vous le conseille donc, c’est un très bon page turner dont le sujet vous tiendra en haleine jusqu’au dernier mot !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *