Ce livre c’est avant tout une rencontre.
Un rendez vous sans chichi, sans langue de bois, écrit avec le cœur sans peur du « quand dira t on ? »
Comme le dit si bien Alexandre Jollien, j’aimerais vivre sans pourquoi.
Apres lecture et rencontre de ce sacré personnage qu’est Lionel Barra je peux dire que cette expression n’a plus d’incompréhension à mes yeux.
Lionel a bien compris ce crédo et l’utilise à merveille.
Il explique sans tabou ses plus noirs travers et ses plus douloureux passages à vides.
Il ne cherche pas à comprendre pourquoi cela est arrivé, il vit avec ce passé et ne cherche à blâmer personne pour ce qu’il lui est arrivé.
Bien au contraire, cette descente en enfer l’a mené aujourd’hui vers sa vocation, celle d’aider les autres.

L’Homme qui partage ma vie m’a fait rire quand il m’a parlé de Lionel. Il regardait la couverture du livre et m’a dit, après quelques secondes d’observation , »il a vraiment une Gueule Lionel, une vraie dégaine« .
Outre la véracité de ce propos, Lionel a effectivement un look bien à lui. On sent derrière ses tatouages, bracelets et boucles d’oreilles, l’homme qui a vécu une sacré histoire. On appréhende l’âme qui a parfois été cabossée, celle qui a du vécu.

Lionel respecte parfaitement la Légende du Colibri, il fait sa part, comme le colibri qui agit face à l’incendie de la forêt.
J’en profite, pour le remercier de m’avoir fait changer d’avis sur l’alcoolisme, ces ravages et de m’avoir permis de comprendre cette maladie.
Mon regard n’était pas critique auparavant mais plutôt dur comme celui d’une ignorante. En effet, je pensais que la motivation faisait tout le travail. J’ai compris maintenant que pour se sortir de cette addiction il fallait plus que de la volonté, de l’aide et surtout une structure adaptée.

Mon discours peut vous paraître bête mais je fais partie de ces gens qui ne boivent pas car l’alcool n’a pas un effet positif sur moi. Je fais partie de ceux dont un verre les rend somnolent ou pire triste et aux pensées dépressives. Je n’ai donc un rare souvenir de cuite… qui, à part m’avoir laissé amnésique, ne rien clairement apporté.

Je suis convaincue que ce livre peut aider les dépendants et proches de dépendants à mieux comprendre la maladie, à dé-diaboliser ce passage à vide et surtout à montrer qu’une sortie du tunnel est possible.

À titre plus large, cet ouvrage permet aussi à chaque être humain de montrer qu’un autre chemin est possible et qu’il n’appartient qu’à soi de changer sa vie …

« Je suis le maître de mon destin le capitaine de mon âme » William Ernest Henley

À découvrir et à consommer sans modération…!

4 thoughts on “Tournée d’Enfer – LIONEL BARRA et VINCENT DI SERIO”

  1. Le paradoxe est que le look de Lionel lui est venu bien après son renoncement à tous produits psychotropes.
    Il se cherchait depuis son adolescence et c’est par le biais de ses tatouages et autres percing qu’il s’est trouvé .
    Je connais bien le bonhomme autant dans ses travers que dans ses élans de sagesse pour l’avoir épousée il y a 13 ans
    Beau résumé du livre Camille et bien bel éloge de cet homme au parler vrai et cinglant
    Agnès Barra

    1. Merci Agnès pour ton petit mot !
      Cela me touche beaucoup que tu aies pris le temps de m’écrire et j’en profite pour te dire que j’ai hâte de découvrir TON histoire 🙂
      Il s’est bien trouvé le garçon depuis ahah sacré personnage.
      J’ai vraiment arrêté ce discours sans chichi
      A très vite,
      Camille

  2. Super article Camille !
    En effet Lionel est une personne rare qui ne cache rien, dès lors que ca peut aider d’autres.
    Merci pour ton blog qui est une vrai réussite !

    1. Quelle belle surprise de voir ton message ! Je suis contente que cet article te plaise et que nous ayons le même avis sur la personnalité et la bienveillance de ce sacré loustic
      A très vite
      Camille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *