Années 2000, le scandale éclate enfin…

Durant les années franquistes, les féroces opposants de son régime se voient traqués et subissent d’atroces violences.

Des milliers de bébés des opposants sont déclarés mort-nés. La vérité est bien autre, ces bébés sont dérobés aux parents et revendus à d’autres familles sous le manteau.
Peu de victimes se doutent de cette horrible tragédie et ne comprennent que trop tard ce qu’il se passe…

Des années après ; grâce à des associations, la détermination sans faille des familles et le pouvoir des médias, la terrible vérité éclate au grand-jour et fait du bruit.

L’Espagne est sous le choc. Chaque enfant, désormais adulte, né à cette époque se demande s’il n’est pas lui aussi un enfant volé.

Bien que romancée pour les besoins du livre, l’histoire est vraie et racontée sans filtre.

Marc Fernandez, journaliste, nous retranscrit ses échanges avec les différents protagonistes liés à cette tragédie et raconte sous l’identité de son héros Diego l’étendue de ses recherches et découvertes sur le sujet.
Loin de me douter de toute cette partie terrible de l’Histoire, ce livre m’a permis de découvrir l’horreur du régime dictatorial de l’Epoque et des conséquences de celui-ci pour quiconque osait s’y opposer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *