Une fabuleuse échappée culturelle et humaniste, c’est la promesse que nous fait Emmanuel Dongala sur son roman intitulé Photo de groupe au bord du fleuve.

Suite au départ brutal et soudain de son époux, Méréana, maman de deux garçons, se retrouve seule et sans argent en poche. Contrainte de retrouver rapidement du travail, elle rejoint un groupe de femmes isolées dans une carrière de rochers.

Sous un soleil de plomb aux températures insoutenables, Méréana et ce groupe de femme s’appliquent à casser des rochers toute la journée pour en faire de petits blocs de pierre.
Revendus au prix unitaire de 10 000  francs, les sacs de graviers sont achetés par des commerciaux peu scrupuleux qui s’évertue à négocier chaque centime…

Suite à la décision du Président du pays de construire un aéroport à la périphérie de la ville, les jeunes femmes voient la loi de l’offre et la demande basculer petit à petit en leur faveur…
La demande croissante des commerciaux d’obtenir un important volume de gravier, amène les femmes à revoir le prix unitaire de leur sac.
Elles voient alors en cette occasion, leur unique espoir d’obtenir de meilleures conditions de vie.
Dans le seul but d’augmenter leur ration quotidienne de nourriture, le groupe de femme tente la négociation de leurs sacs à 20 000 francs pièce…

Sans se douter de l’impact de leur décision et des conséquences de ce choix, leur requête évolue en un véritable combat féministe d’envergure nationale.

Très bien construit, le récit est riche en émotion. Le combat de ces femmes devient notre cheval de bataille et l’envie d’y participer nous dépasse ! L’auteur apporte une dimension réaliste au roman en amenant la politique au sein du débat et s’évertue à montrer la volonté de l’Etat de manipuler le peuple.

Ce roman est l’histoire d’un combat juste et droit de ces femmes que les dirigeants politiques sans scrupules vont s’enquérir à détourner en une bataille politique.

Je salue avec émotion le travail de l’auteur sur ce thème délicat qu’est la condition féminine et le droit des femmes à travers le monde.
Un vrai coup de cœur en ce début d’année !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *