Histoire d’un Amour ♫
Il venait d’avoir 18ans ♫

En tant qu’admiratrice de Dalida, cette lecture était pour ma part incontournable !

Si vous n’êtes pas un aficionado de cette icône, vous pouvez sauter cet article qui vous paraitra surement écrit avec la plume d’une passionnée…! Cet article, tout comme le livre, est un hymne à cette femme et ses oeuvres.

L’Histoire d’un amour raconte l’histoire de Luca (Lucio) et sa romance avec La Chanteuse (Dalida).
A 50ans, Luca découvre ébahi devant son café matinal, son histoire avec l’Artiste dévoilée au grand jour sur un journal national…
Secret bien gardé depuis plus de 20ans, le jeune amant revient sur son passé amoureux et remonte le fil des souvenirs avec amertume et tristesse.

Le roman est purement fictif et repose pourtant sur de nombreuses recherches. Parfaitement étayé de nombreux dialogues échangés entre Dalida et son jeune amant, L’Histoire d’un Amour reste un récit inventé par l’auteur.
Celui-ci décrit et imagine les sentiments du jeune amant sans rencontre préalable et échange direct avec lui.
L’auteure se met pourtant superbement à la place de Lucio et nous relate les différents événements qu’il a vécu aux bras de La Chanteuse.
Jeune homme totalement effacé et à l’univers diamétralement opposé du showbiz, il apportera à la chanteuse toute la fougue et le détachement de sa jeunesse.

L’atout du roman est de parler de l’Artiste sans jamais la nommer. Tous les indices nous amènent à penser sans équivoque possible à la jeune femme: l’allure, l’univers, le phrasé, les rencontres, et le passé tragique…

Beau, concit et bien étayé de recherches et dialogues, le roman est une belle découverte sur la scène littéraire actuelle.
A travers le Rome des années 60-70, l’auteure nous emmène de concerts en représentations et nous dévoile les coulisses de l’Artiste.
Romance passionnée, le jeune amant n’en ressortira malheureusement pas indemme et découvrira en même que le lecteur la terrible nouvelle de l’avortement clandestin de La Chanteuse et comprendra sous le choc les raisons obscures de leur rupture passée.

Second récit que j’ai pu découvrir de l’auteure, on y redécouvre la plume aguerrie de Catherine Locandro.
Son écriture est précise et fluide: une vraie mélodie.

A lire en chanson, naturellement … !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *