1980, un avion s’écrase sur le mont Terrible, sommet placé à la frontière franco-suisse.

Un seul rescapé échappe au bilan tragique de l’accident: un bébé de 3 mois dont l’identité est inconnue…
Fait incroyable, 2 bébés du même âge, aux critères physiques identiques ont été enregistrés sur ce même vol.
La justice tranche et officialise l’une des 2 familles comme parent officiel de la petite  survivante: Lylie.
Entre histoires de famille, pièges, vengeances et enquête, Lylie grandira et avec elle ses questionnements jusqu’alors restés sans réponse.

Je reste volontairement évasive sur l’histoire, afin de vous laisser le maximum de découverte  ! (j’ai HORREUR  des 4ème de couverture qui en disent trop…)

Un conseil donc si mon résumé vous a plu : ne lisez pas la quatrième de couverture et commencez le livre avec seulement ces quelques lignes à l’esprit ! Le suspense sera alors garanti !

On a affaire ici à un très beau page Turner comme diraient mes copains booktubeur !
Rappelons la définition du Page Turner: c’est un roman captivant, tellement passionnant que nous n’avons pas envie de s’arrêter de lire !
Page Turner c’est donc le bon terme pour ce livre qu’on DÉVORE !
L’action se déroule rapidement, le développement bien orchestré malgré les pauses voulues de l’auteur pour les beaux yeux du suspense… !
Beaucoup d’éléments de l’enquête sont amenés au fur et à mesure.
Si vous suivez bien et que vous vous creusez les méninges, vous devinerez une partie de la vérité
!

J’ai d’ailleurs réussi à déduire une partie de la fin de l’histoire: tel Sherlock Holmes 

Je m’étais en effet préparée à plusieurs fins et celle-ci me paraissait la plus intéressante à exploiter. 

J’aimerais vous en dire plus sur ce livre mais j’ai bien peur de vous gâcher le plaisir et de transmettre des infos sans le vouloir. Je vais donc m’arrêter là.
Les pages se tournent très facilement, l’action (ralentie) ne fait qu’ajouter une hâte et un suspense encore plus fort à l’intrigue !!!

L’auteur crée aussi une mise en abîme, un peu à la manière d’Harry et Marcus dans La vérité sur l’affaire Harry Québert (quand il conseille Marcus sur l’écriture de son livre) ! Ici, l’enquêteur nous interpelle directement (et quel bonheur!) :
« N’ayez crainte, j’y reviendrai par la suite, au moins sur les détails qui m’ont semblé importants. Mais je pense que vous commencez à percevoir la difficulté, le dilemme des enquêteurs. Pas facile de se faire une idée n’est ce pas ? »

Une chouette enquête ou l’on s’identifie facilement à l’héroïne, ce bébé rescapé et dont on souhaite connaître qu’une chose du début à la fin: son identité !

Bref UNE RÉUSSITE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *