Parlons CHEF D’ŒUVRE !

Ce livre est l’un de mes préférés. Celui qui vous prend aux tripes et qui vous laisse un souvenir impérissable: Un vrai coup de cœur !

1874, May Dodd est internée dans un hôpital psychiatrique pour avoir donné naissance à ses enfants sans être mariée.
Cette même année, le président Ulysse S.Grant signe un traité avec le chef des cheyennes: Little Wolf.
Créé dans le but de faciliter l’intégration et le mélange des deux peuples, ce traité offre 1000 femmes blanches en échange de 1000 chevaux.
May Dodd voit en ce pacte son unique possibilité de s’échapper de l’hôpital psychiatrique.
Elle va alors partir vivre avec les Cheyennes et découvrir un univers qui lui était jusqu’alors totalement inconnu…

Transportée, voici le premier mot qui me vient à l’esprit quand je pense à Mille Femmes Blanches.
Ce livre m’a bouleversé…
Transportée dans l’univers amérindien, j’ai voulu apprendre leur rites et devenir l’une des leurs.
L’héroine, May Dodd, est un symbole de féminisme, de force.
On s’identifie très rapidement à cette héroïne et l’écriture si bien travaillée de Jim Fergus nous emmène en 1874, vivre une histoire pleine d’émotion.
Au travers de la découverte d’une nouvelle culture chez les Amérindiens et l’apprentissage de la vie, ce livre est une pure merveille.

L’auteur offre un très beau regard sur la femme et la mère.
J’ai vécu l’histoire comme si j’étais l’héroïne: j’ai ressenti ses peurs, souffrances, la perte de ses enfants, j’ai pleuré à ses côtés…

Merci à Jim Fergus pour ce voyage magique et plein d’émotions que j’ai vécu à travers son chef d’oeuvre.

J’ai aimé:
– L’univers Amérindien
– Le côté historique, très bien documenté
– Etre dans la peau de May Dodd
– Voyager à travers l’Amérique du 19ème siècle
– Le style d’écriture
– La FIN !

Une info de dernière minute !

J’ai eu l’honneur de rencontrer Jim Fergus lors de la Nuit blanche des LIVRES à La Garenne Colombes (le vendredi 24 juin 2016), événement dont je parle ici et pour lequel j’étais bénévole.

L’auteur et sa belle fille Isabella nous ont offert une très belle lecture d’un passage de Mille Femmes Blanches, passage ou May Dodd découvre les Cheyennes et s’émerveille autant angoissée que passionnée devant les parures et tenues vestimentaires de son peuple d’adoption…

C’est un magnifique souvenir, une très belle rencontre.
L’auteur parle français et échange avec plaisir sur ses œuvres et la littérature des grands espaces. Un exemple de bonté et de tendresse.
Rencontrer les auteurs et pouvoir échanger avec eux sur leurs livres est un acte important et inédit pour moi. C’est une chance de pouvoir parler des émotions que nous avons ressenti durant notre lecture et ainsi de pouvoir l’exprimer à son auteur.

Comme vous pouvez le lire, Mille femmes blanches est l’un des plus beaux romans que j’ai lu. Il m’a profondément bouleversé en tant que femme et m’a transporté dans les paysages Cheyennes.


Ecrit avec passion et réellement argumenté, ce livre est époustouflant.
(mes excuses pour la qualité de la photo prise de mon téléphone
lors de la lecture d’Isabella et Jim Fergus)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *